Innovation et numérique

C'est en octobre dernier que le Réseau Mémorha s'était porté candidat auprès du Ministère de la Défense (DMPA) et de la DGE pour répondre à l'appel à projets "Services numériques innovants et tourisme de mémoire en France".

Depuis plusieurs années déjà, Mémorha portait un projet de création d'un portail numérique de référencement et de ressource à l'échelle régionale. Il s'agissait de donner plus de lisibilité à l'offre mémorielle en région Rhône-Alpes,  notamment pour les visiteurs locaux et touristes étrangers.

L'année 2016 aura vu les prémices et la montée en puissance de ce projet, c'est à la fois le soutien apporté par la nouvelle Région Auvergne - Rhône-Alpes et l'appel à projets en question qui a finalement décidé les membres du réseau Mémorha.

Un service à la portée de tous, offrant une multitude de possibilités à la fois pour les publics et pour les professionnels : création d'itinéraires, consultation de ressources, mises en réseaux des acteurs mémoriels etc.

2017 verra la première phase de ce projet émerger : innovation et numérique seront les maîtres-mots de cette nouvelle année !

Plus d'infos

Twitter


Mémorha s'agrandit et s'ouvre à la grande Région

Après l'entrée dans le réseau du Musée de la Résistance du Mont-Mouchet c'est au Lieu de Mémoire du Chambon-sur-Lignon de devenir membre de Mémorha.

 Fr3 Auvergne consacre une reportage sur cet événement. Cliquez ici

Plus d'infos

Prendre le maquis : on en parle !

La revue L'Alpe lui consacre une page de présentation dans la rubrique "Ouvrage récemment parus".

"[...] En 2014, plusieurs acteurs régionaux – collectivités et associations culturelles locales – concernés par l’histoire et la mémoire des maquis du Vercors et de l’Ardèche ont cherché à saisir les nuances de l’histoire des maquis des collectivités territoriales d’Auvergne et de Rhône-Alpes, au cours de deux journées d’études dont cet ouvrage collectif constitue les actes. Cette démarche vise à assurer une vulgarisation efficace de l’histoire des maquis et de leurs représentations collectives et à influer sur ces dernières pour passer d’une « mémoire vitrine et bloquée à une mémoire interactive et renouvelée » (p. 5). Le choix de la micro-histoire s’est imposé aux auteurs de l’ouvrage – liés au réseau Mémorha, acteur scientifique du projet – pour aider à la compréhension des maquis, suivant la recommandation de Jacques Revel : « prendre au sérieux une poussière d’information et […] voir comment elle éclaire des logiques sociales et individuelles ». De plus, l’interdisciplinarité est un point fort de l’ouvrage, qui associe des contributions d’historiens – dont un allemand – et de chercheurs d’autres sciences sociales (anthropologues, ethnologue et géographe). [...]"

 

Découvrez sans attendre la suite de l'article d'Alain Rahier ici 

@reseaumemorha

 

Le saviez-vous ?

Le Réseau Mémorha est présent sur Facebook et Twitter.

Suivez-nous !

JOURNEES D'ETUDE 18 & 19 NOVEMBRE 2016 - ANNECY

Vous étiez nombreux à nous avoir rejoins pour ces Journées d'étude dédiées aux Figures de Justes à l'échelle régionale et européenne. 

Remercions nos intervenants belges, suisses et français pour leurs brillants exposés.

Plus d'infos