Gilles Vergnon

Maître de conférences habilité en histoire contemporaine, Sciences-Po Lyon.

Après une thèse sur les stratégies des gauches européennes des années 1930, il a travaillé à une habilitation à diriger des recherches (HDR) sur le maquis du Vercors, son histoire et sa mémoire. Ces travaux se sont prolongés par une réflexion critique sur l’antifascisme, comme répertoire d’action et mythe mobilisateur des gauches françaises, des années 1920 à nos jours, et par des recherches sur les politiques mémorielles de la seconde guerre mondiale en France : devenir des associations d’anciens résistants, analyse des discours tenus par les chefs d’État sur la Résistance intérieure, de Charles de Gaulle à Jacques Chirac, conseil scientifique à la refonte de la présentation des collections de musées de la Résistance (Vassieux, Nantua).

À côté de recherches sur l’histoire du socialisme en Europe, sa réflexion s’oriente aujourd’hui vers une enquête sur le devenir des résistants après 1945, et leur attitude face aux grands chocs politiques de l’après 1945 (décolonisation, guerre froide, mai 1968, etc.) et sur les usages actuels de la Résistance et de ses héritages, en France et en Europe.