Rencontres sur site

Le passage de la frontière. Acteurs de guerre et engagements
29 juin 2014

Cette rencontre sur deux jours a été consacrée au sauvetage des juifs en Savoie, au passage de la frontière et au refuge suisse, aux réseaux, aux personnes, aux organisations qui ont géré le sauvetage, les itinéraires, les passages et les refoulements. Un groupe de travail constitué de plusieurs de nos adhérents (Corinne Bonafoux de l’Université de Savoie, Charles Heimberg de Université de Genève, Céline Reymond du Conseil général 74, Olivier Cogne du MRDI et Bernard Delpal de PMH-Dieulefit) a assuré la coordination de ce projet et de cette manifestation tant du côté français (à Thonon-les-Bains) qu’à Genève.

Plusieurs interventions, modérées par Mari Carmen Rodriguez, ont ponctué cette journée sur le passage de la frontière : Ruth Fivaz-Silberman sur les « Sauvetages par la région Genevoise », Marc Perrenoud sur « les passages de frontières analysées par la Commission Bergier » et Charles Heimberg sur « la transmission scolaire des passages de frontières ».

Enfin, une rando-mémoire sur la frontière franco-genevoise a été menée par Claire Luchetta-Rentchnik

Rencontre itinérante sur site à Genève, "Autour de la frontière"
29 janvier 2014

Point de contact ou de friction entre puissances diplomatiques, zone d’intense circulation de marchandises, mais aussi lieu de vie des populations frontalières, l’histoire de la frontière est riche d’enseignements sur la manière dont le contrôle et les modes de son contournement interagissent au niveau local, régional et international.

Dans le contexte de la Seconde Guerre mondiale, les régions frontières sont amenées à jouer un rôle particulier pour les forces belligérantes, les populations persécutées, etc.

Produit d’une construction qui a une historicité, la frontière n’est pas une donnée naturelle. L’histoire et les mémoires de cette construction et de ses effets éclairent d’une manière inattendue les représentations qu’elle suscite dans le présent.

Au cours de cette journée, deux conférences ont été organisées, la première de Marc Vuilleumier portant sur la frontière franco-genevoises et la seconde de Bernard Debarbieux était intitulée "Faire du territoire avec la frontière". La journée a été conclue par la projection d'un documentaire de Benard Romy et Claude Rorracinta, sur les "Mémoires de la frontière"

Les héritages de la seconde guerre mondiale aujourd’hui. De la mémoire historique aux usages politiques
16 octobre 2013

Même si les années noires sont demeurées très présentes dans les espaces publics européens, de la période de la reconstruction à la chute du mur de Berlin, force est de constater que depuis le début des années 1990, les usages publics de thèmes issus de la période se sont intensifiés dans l’hexagone, et plus largement en Europe… en témoigne la sortie en quelques mois de deux films consacrés au pacte social né de la seconde guerre mondiale, l’un par Ken Loach pour la Grande-Bretagne, l’autre, par le réalisateur haut-savoyard Gilles Perret pour la Grance. Soirée en partenariat avec le réseau Memorha.

Au cours de la soirée ont été projetés le documentaire L'ESPRIT DE 45, suivie d’une discussion avec Gilles Vergnon (historien, Science-Po Lyon, Réseau Mémorha) ainsi que le film LES JOURS HEUREUX, suivie d’une discussion avec le réalisateur Gilles Perret et l’historien Olivier Vallade (MSH-Alpes, Réseau Mémorha)

Passage à l'art. De la mémoire historique à la représentation culturelle : 39-45 aujourd’hui
7 septembre 2013

Pour prolonger le cycle de rencontres initié en 2012 sur les représentations de la période 1939-45 dans le cinéma, la littérature et le théâtre, cette soirée visait à comprendre ce qui s’opère lorsque des acteurs du champ de l’art contemporain s’emparent de sujets tirés de l’histoire. Comment cette autre voix, si importante,
se fait-elle entendre aux côtés de la recherche académique et des institutions muséales dans l’investigation du passé, en particulier celui de la Shoah ?

Théâtre, histoire et représentations (Trièves)
Vendredi 22 et Samedi 23 juin 2012

Cycle numéro 4: La résistance aujourd'hui: De la mémoire historique à la représentation culturelle

Ce séminaire visait l'ouverture d'une réflexion sur les usages contemporains de la Résistance et plus largement de la Seconde Guerre mondiale dans le monde du spectacle vivant. Force est de constater en effet que les musées et les scientifiques, n'ont pas le monopole de la réflexion sur cette période. Dans un tel contexte, il nous a paru opportun d'ouvrir un espace de rencontre et de discussion avec certains protagonistes et analystes de cette scène artistico-mémorielle. Quels recours au témoignage ? Quelles prises de parole ? Quelles interactions avec le public ? Quels usages de l'histoire, de la mémoire ? Quelle inscription dans les lieux d'histoire ? De nos jours nombreux sont les centres d'interprétation, les musées et les mémoriaux qui ont recours à des équipes de comédiens, comme de nouveaux médiateurs culturels, lors d'événements particuliers (Journées européennes du patrimoine, Nuit des musées...): quels sont les enjeux de telles interventions ?

La résistance aujourd’hui. Quelles images pour quels usages ?
Mardi 24 avril 2012 (Saint-Etienne)

Cycle numéro 4: La résistance aujourd'hui: De la mémoire historique à la représentation culturelle

Cette rencontre sur site au Mémorial de la Résistance et de la Déportation de la Loire aura été l'occasion de réfléchir et de débattre sur la place des productions documentaires, photographiques et cinématographiques comme outils de médiation auprès des différents publics. Cette journée de rencontre aura aussi permis de mieux définir le projet scientifique et culturel du Mémorial de la Résistance et de la Déportation de la Loire.

Le programme et les documents sont accessibles ici.

La Seconde Guerre mondiale : regards croisés sur les mises en récit
Mercredi 24 octobre 2012 (Annecy)

Cycle numéro 4: La résistance aujourd'hui: De la mémoire historique à la représentation culturelle

Cette journée en Haute-Savoie fut l’occasion d'échanger autour des mises en récit des diverses dimensions de la Seconde Guerre mondiale et de son rapport à la littérature au sens large. Grâce aux regards croisés des intervenants (historiens, sociologue, enseignant en littérature, auteur, professionnels de lieux de mémoire, etc.), l’objectif fut de décrypter les processus à l’œuvre, les finalités poursuivies et les représentations qui nourrissent les perceptions actuelles de la période.


Les documents sont accessibles ici.

La résistance aujourd’hui : de la mémoire historique à la représentation culturelle
Avril à octobre 2012

Cycle de visites-conférences
Les Années Noires demeurent très présentes dans les espaces publics européens. Longtemps solidaire du souvenir de la déportation et du martyre des populations, la Résistance et plus largement la Seconde Guerre mondiale ont quitté la place primordiale qu’elle tenait dans la mémoire des années de guerre pour glisser vers la périphérie. Toutefois, depuis quelques années, dans un contexte de renouvellement des imaginaires sociopolitiques, le recours dans l’espace public à la Résistance s’est intensifié non seulement dans l’Hexagone, mais plus largement en Europe… et a fortiori en Rhône-Alpes.
Comment les lieux de mémoire traduisent-ils où s’emparent-ils de ces nouveaux contextes et réfléchissent-ils à la pertinence des  pédagogies mises en œuvre ? Au-delà de leurs implications en termes de médiation, et de l’interaction entre lieux de mémoire et production artistique, de quoi procède la démarche des auteurs qui s’intéressent à la période ? Quels sont les récits de la période proposés ?

Exposer les mémoires et l’histoire – Nouveaux espaces / Nouveaux récits
De juin à novembre 2010

3e cycle de visites-conférences proposé dans le cadre du programme « Comparer Histoires et mémoires de la guerre 1939-1945 – France Allemagne Italie »
Ces rendez-vous s’articulent autour de la question du renouvellement des muséographies : en Rhône-Alpes, plusieurs lieux de mémoire et d’histoire ont inscrit à leur agenda la transformation de leur exposition permanente, conçue au début des années 1990 ou récemment transmise par des associations. Parmi les enjeux, tenir compte du déplacement des perspectives et de sensibilités publiques face aux "grands récits", ajuster les propositions à l’état de la connaissance historique, à l’encontre parfois des récits mémoriels couramment admis, et faire sens dans la société contemporaine, sont au cœur des projets.

Témoigner de l’histoire / Mémoire des témoignages
De juin à octobre 2009

2e cycle de visites-conférences proposé dans le cadre du programme « Comparer Histoires et mémoires de la guerre 1939-1945 – France Allemagne Italie »
Ces rendez-vous s’articulent cette année autour de la question du témoignage, dans un contexte de disparition des témoins et acteurs directs de l’événement. Cette "fin des témoins"  tendrait à faire des  événements de cette période un sujet d’histoire plus que de mémoire, phénomène déjà sensible à l’échelle européenne. Elle modifie les processus  de transmission de la mémoire, donne lieu à l’affirmation de figures d’héritiers et à de nouvelles formes de demandes mémorielles, alors même que pour les nouvelles générations ces événements sont ressentis comme de l’histoire passée dont le sens civique et politique reste à construire au regard des situations et des expériences contemporaines.

Histoires de Mémoires à l’épreuve des sites et des territoires
De juillet à octobre 2008

Visites de sites et conférences proposées dans le cadre du programme « Comparer histoires et mémoires de la Résistance et de la Guerre 1939-1945 : France - Allemagne - Italie »
Depuis plus d’un demi-siècle, l’histoire de la Seconde Guerre mondiale a été racontée de diverses manières selon les contextes locaux et nationaux. Les récits eux-mêmes ont connu de multiples évolutions tout comme leurs représentations. Il est aussi des mémoires négatives, silencieuses ou oubliées qui demeurent absentes de l’espace public… Ce cycle de trois journées de visites et conférences est organisé pour permettre au public de découvrir plusieurs sites de la région. Chaque journée associera une visite guidée et thématique du lieu, suivie de conférences et de débats.