Istituto piemontese per la storia della Resistenza e della società contemporanea “Giorgio Agosti” (Istoreto)

Fondé en 1947 par une Association de Résistants ayant fait partie du Comité piémontais de libération nationale, qui venait d’être dissous, l’Istituto piemontese per la storia della Resistenza e della società contemporanea (Istoreto) fut le premier des 65 actuellement existant en Italie, tous associés à l’Istituto nazionale per la storia del movimento di liberazione in Italia (insmli) de Milan.

Les collections documentaires de l’Istoreto, enrichies par la dévolution d’archives privées de particuliers et d’associations et par les activités de recherche, atteignent aujourd’hui quelque 3 million de documents, 60.000 photographies, 1.400 interviews de témoins, dont une partie considérable est numerisée et accessible sur le réseau Internet. La bibliothèque spécialisée compte quelque 66.000 volumes dont l’inventaire est inséré dans la base de données du Système Bibliothécaire National (www.sbn.it) et avec plus de détails bibliographiques sur le site suivant: http://istoreto.erasmo.it/Opac/Default.aspx.

Sur la base de ce patrimoine et de recherches spécifiques ont été élaboré d’autres bases de données accessibles en ligne: les fiches des 91.847 partisans ayant combattu au Piémont (http:// http://intranet.istoreto.it/partigianato/default.asp); les Archives de la Déportation (ADP), qui donnent l’accès aux interviews et à la biobibliographie de 27 femmes et 192 hommes déportés du Piémont (http:// http://intranet.istoreto.it/adp/default.asp); les sources et les témoignages sur l’expulsion des Italiens de l’Istrie, cédée à la Yougoslavie en 1947 (http:// http://intranet.istoreto.it/esodo/).

Par le traitement informatique de son patrimoine l’Istoreto vise la communication la plus large, adressée non seulement aux chercheurs mais aussi à un public très varié, scolaire surtout, moyennant les instruments les plus appropriés à conjuguer l’information solide et les langages nouveaux. Dans cette perspective il a contribué à la création à Turin du Museo Diffuso della Resistenza, della Deportazione, della Guerra, dei Diritti e della Libertà, en réalisant son installation permanente multimédia « Torino 1938-1945 » et de nombreuses expositions temporaires.

Depuis plus de dix ans l’Istoreto a développé une approche didactique de l’histoire par la ‘mémoire des lieux’. Des guides ont été produits et cette approche a fait l’objet de communications à des colloques internationaux. Sur ce secteur d’activité s’est fondée la participation au programme européen « La mémoire des Alpes 1940-1945» (2003-2007, www.memoriadellealpi.net), dont on continue à exploiter les nombreuses réalisations sur les territoires français, suisses et italiens intéressés.